Skip to content

Français du Caire : l’inquiétude

10 février 2011

Éloignée depuis quelques jours du centre du Caire, je n’ai pu suivre qu’indirectement les événements. Voilà pourquoi ce blog est resté silencieux, ce qui a suscité pas mal de commentaires inquiets.

Si je veux rassurer mes lecteurs quant à mon cas personnel, il reste des motifs d’inquiétude pour les Français du Caire suffisamment forts pour avoir suscité un reportage très instructif de la chaîne FR3. Je vous recommande de le visionner en ligne au plus vite en cliquant sur ce lien et en choisissant la date du mardi 8 février, vers le milieu du journal (19h41 exactement).

Comme ce lien est périssable (les archives ne semblent être conservées que huit jours), j’ajoute le script de ce reportage qui semble être passé inaperçu en France, noyé qu’il fut dans le fracas des vacances de F. Fillon en Egypte ou de celles de MAM en Tunisie :

Une première interview montre un étudiant français (de dos) qui, en allant faire ses courses, se retrouve coincé dans une bagarre entre pro et anti Mubarak. Il témoigne : « j’ai vu une petite fille dans la foule, je l’ai attrapée pour la mettre en sécurité, et c’est là que j’ai pris un coup de machette ». Il n’a pas d’argent pour se faire soigner, l’ambassade de France ne répond pas à ses appels au secours. Il ajoute : « Je me sens abandonné. Le fait qu’on me laisse comme ça, qu’on ne se préoccupe pas de mon cas…ils ne m’ont même pas envoyé de médecin. Ils n’ont rien fait».

Une jeune française est ensuite interviewée. Elle  raconte les visites qu’ont reçu un certain nombre de compatriotes de la part de militaires égyptiens  « Ils fouillent les ordinateurs, demandent si l’on a participé aux manifestations ». Mais quand elle prévient l’ambassade, elle est rappelée par quelqu’un qui la soumet à « un véritable interrogatoire » : « qu’est-ce que vous faites en Égypte ? est-ce que vous avez participé aux manifestations ? est-ce que vous avez des activités politiques ici ? ».

Les reporters de FR3 sont ensuite allés à l’ambassade de France du Caire. A cet endroit « on se félicite d’avoir bien géré la crise. Les attaques subies par les étudiants français ne semblent pas scandaliser l’ambassadeur » (voix off). Interviewé, celui-ci se justifie ainsi : « Nous avons eu effectivement à déplorer un certain nombre de cas de nos compatriotes qui se sont trouvés menacés, mais à chaque fois, nous avons pu vérifier qu’ils avaient pris une part active dans ces événements ».

Ayant été rappelée récemment, comme tous mes collègues, à mon devoir de réserve, je ne ferai aucun commentaire sur les propos de notre ambassadeur.

Je rajouterai seulement des éléments d’information dont la simple citoyenne que je suis (et que je ne dois jamais cesser d’être) dispose.

Les cas évoqués par le deuxième témoignage et dont j’ai une connaissance directe, concernent des actions de la police militaire, parfois secondée par la Sûreté de l’état, parfois de policiers en civil : visites à domicile, fouille des ordinateurs, des cartes mémoire d’appareils photo, mais aussi, dans trois cas au moins, conduite des personnes arrêtées menottées, yeux bandés, vers un poste ou une destination inconnue, long interrogatoire, et retour quelques heures plus tard à domicile. Il n’y a eu certes aucune violence physique, mais pour les personnes qui l’ont vécu un grand traumatisme. Il s’agit d’opérations d’intimidation.

Tous les cas dont nous avons connaissance concernent  des civils français. Après enquête auprès de la communauté américaine, allemande et anglaise ce genre d’incident ne semble pas s’être produit pour d’autres nationalités (à l’exclusion bien entendu, de ce qui est arrivé aux journalistes). D’ailleurs dans un cas nous avons un témoignage selon lequel les militaires égyptiens ont en main une liste nominative avec adresses de français. Dans un autre cas, un  français (qui n’est pas étudiant) a reçu cette visite en même temps que son colocataire d’une autre nationalité qui, lui , n’a même pas été interrogé.

Dans la plupart des cas, les victimes n’ont pas prévenu l’ambassade et on ne voit pas comment celle-ci a pu « vérifier », sauf si elle a eu connaissance de l’opération par une autre source.

On pourrait imaginer que les victimes de ces opérations ont « pris une part active aux événements » en participant eux-mêmes aux rassemblements, en brandissant des pancartes et en scandant des slogans… Or ce n’est le cas pour aucune de ces personnes : elles se sont contentées pour l’une de descendre faire ses courses et de croiser une machette, pour les autres d’aller voir ces rassemblements (comme certains responsables de l’ambassade d’ailleurs) ou tout simplement de les traverser parce qu’ils étaient sur le chemin, d’observer des défilés, de discuter avec des égyptiens pour comprendre ce qui se passe, de prendre des photos, de les partager sur des blogs ou des réseaux sociaux. Bref, d’être de simples témoins d’un événement d’une portée historique considérable.

Je laisse donc à mes lecteurs le soin d’apprécier la situation.

Advertisements
24 commentaires leave one →
  1. Hygy permalink
    12 février 2011 9:35

    Vive la Télévision quand elle n’est pas muselée : Maintenant l’explosion de joie est dominante.
    Elle est partagée.
    En attendant des nouvelles d’Egypte, petite musique d’ici :
    Impressionnant la sympathie là où des TV retransmettent en boucle chez les commerçants parisiens.
    C’est la première fois que je vois cela.
    A croire que tout ce qui est entassée de connaissances scolaires sur l’histoire égyptienne remonte en surface et alimente une sorte de complicité.

    Ici c’est anecdotique au regard de ce qui se passe la bas mais cela alimente une solidarité d’autant plus fore que les réactions coincées du pouvoir de l’UE sont pathétiques.

  2. sébastien permalink
    11 février 2011 20:46

    réponse à Anne-Marie : « mettre son nez », moi j’appelle ça l’internationalisme, et c’est tout à l’honneur de ceux qui le pratiquent. Les idéaux de liberté transcendent les frontières, et probablement aussi les recommandations consulaires.

    • valerie permalink
      12 février 2011 1:52

      Sylvie:

      j´espère que vous avez au moins le droit de danser !

      S´occuper de se qui se passe dans le pays où l´on vit ça n´est ni de l´ingérence, ni de l´internationalisme, c´est ce que le gouvernement français exige des étrangers en territoire français : l´INTEGRATION !
      Tahya masr et au diable les collabos …

  3. Anne Teulade permalink
    11 février 2011 20:38

    De tout cœur avec vous pour fêter la victoire du peuple égyptien!
    Honteuse d’être française, au vu du niveau de notre diplomatie…et s’il n’y avait que cela!
    Une seule envie, rejoindre Le Caire, un seul regret, l’avoir quitté!

  4. josiane permalink
    11 février 2011 20:06

    allez va ! ils ont réussi, il est parti !
    Quand on fait suer la galabeya, on n’a pas envie que ça change ! Et bien ça va changer !!!

  5. Hygy permalink
    11 février 2011 19:28

    Il est parti.
    vu de France, il semble que le peuple oscille entre explosion de joie et vigilance. Quid de l’armée? L’UE et les USA semblent à la manoeuvre pour reprendre la main. Mais… le peuple!
    On attend des informations pour dès que possible en toute sérénité.
    Il semble que les Égyptiens ont décidé de fêter à la hauteur le 55ème anniversaire de leur souveraineté sur le canal. Une pensée pour H Curiel.

  6. Marie permalink
    11 février 2011 18:43

    Un grand de franchi!
    Magnifique peuple égyptien.

    Et merci à vous pour ce blog, de loin le meilleur sur les événements.

  7. Benoît permalink
    11 février 2011 18:16

    Et voilà, le peuple a eu raison du despote ! vive l’Egypte libre !

  8. ludo permalink
    11 février 2011 18:14

    Souleimane vient d’annoncer la démission de Moubarak, il laisse le pouvoir à l’armée.
    Visiblement, c’est la joie sur Tahrir.

  9. mag permalink
    11 février 2011 18:14

    mabrouk,ca y est!! enfin…
    bon, a nous maintenant

  10. Béa. permalink
    11 février 2011 15:40

    Merci pour ce blog magnifique au coeur même des évènements et respect pour ce peuple égyptien (après les Tunisiens), qui se battent pour leur Honneur et leur Liberté.

    Et HONTE à nous, Français d’avoir des dirigeants d’un tel niveau !

    Amitiés à tous.

  11. Anne-Marie permalink
    11 février 2011 8:57

     »Nous avons eu effectivement à déplorer un certain nombre de cas de nos compatriotes qui se sont trouvés menacés, mais à chaque fois, nous avons pu vérifier qu’ils avaient pris une part active dans ces événements ».

    La réponse de l’Ambassadeur est on ne peut plus claire! mais pourquoi lorsque l’on vit dans un pays qui n’est pas le sien vouloir mettre le nez dans sa politique???? On nous demande de ne pas approcher des manifestants mais plusieurs s’y  »amusent » et iront pleurer au Consulat et aux journalistes qu’ils ont été interrogés ou qu’ils ont eu des soucis avec la police!

    • snony permalink*
      11 février 2011 14:13

      Je crois justement avoir montré que les personnes qui ont subi ces opérations d’intimidation n’étaient ni des gens qui s’amusaient, ni des gens qui « mettaient le nez » dans la politique intérieure égyptienne, mais des français qui l’un faisait ses courses, les autres étaient des observateurs intéressés par un événement politique majeur et par le sort des citoyens du pays dans lequel ils se trouvent mais sans la moindre ingérence. Je vois que vous avez commenté ainsi, sur le site du Figaro, le décès d’un étranger battu à mort près de la place le 3 février « a jouer avec le feu et bien on se brule et c’est ce qui vient d’arriver a cette personne ». Cela a le mérite de la cohérence à défaut d’une trace d’humanité. Priez pour que votre tour d’ivoire résiste à tous les assauts de l’Histoire !

      • ludo permalink
        11 février 2011 16:26

        On lit aussi un peu partout que si les journalistes ont eu des problèmes, c’est qu’ils l’avaient bien cherché, voire même qu’ils sont responsables de la situation.
        Idem pour les Égyptiens arrêtés et torturés, ils n’avaient qu’à subir gentiment le régime et dire amen.
        Visiblement, pour beaucoup, en particulier les professionnels du tourisme, c’est bien gentil cette révolution, mais ça commence à bien faire.

    • alex permalink
      11 février 2011 17:42

      @ Anne-Marie : « Mais pourquoi lorsque l’on vit dans un pays qui n’est pas le sien vouloir » se comporter comme au « Temps béni des colonies »(cf. Sardou c’est votre époque…) Vous ne méritez pas l’Egypte Madame, vous le prouvez par vos propos déconnectés de ce que ressentent les Egyptiens (toutes classes sociales confondues) On peut être intégré « financièrement » mais pas humainement
      Bien à vous

  12. cimbron permalink
    11 février 2011 0:23

    merci Sylvie pour tes precieuses infos!Aprés les prises de parole des deux compaires, le pire est à craindre! Tant de mépris envers un peuple en colère!
    Même question que Virginie, pourquoi plus précisement les français?
    Faites bien attention à vous tous!

  13. josiane permalink
    10 février 2011 23:38

    ben voila il reste ,il est autiste ou quoi ?

  14. josiane permalink
    10 février 2011 20:30

    pour dubai ,attendons son discours ,aprés champagne !mème si la suite est incertaine!

    • naima permalink
      10 février 2011 22:58

      En fin des nouvelles , nous nous sommes beaucoup inquiétés pour toi…..
      prend soin de toi…

  15. 10 février 2011 20:06

    La prudence diplomatique, un classique chez nos dignes représentants de la France à l’étranger, serait-elle mère de la couardise?

  16. 10 février 2011 19:25

    Pourquoi les français et pas les autres ressortissants étrangers? Parce que notre ambassade est pro-moubarak ainsi que le démontre avec éclat l’invitation au premier ministre?

  17. Cdrhum permalink
    10 février 2011 18:56

    Merci Sylvie ! Content d’avoir de tes nouvelles.

    J’ai montré ton post et le reportage de FR3 à de nombreuses personnes qui, ne respectant rien, ni l’ambassadeur de France en Egypte, ni le devoir de réserve, considèrent que c’est une preuve de plus de la complicité du gouvernement Français avec les bandits Étasuniens et Israéliens qui voudraient bien sauvegarder leurs prérogatives dans la région, au détriment des intérêts fondamentaux du peuple Egyptien. Je ne sais que penser de telles assertions…

    Bon courage, Sylvie !

  18. Eric permalink
    10 février 2011 17:47

    Le Premier Ministre égyptien vient de déclarer à la BBC que Moubarak pourrait démissionner dans les 24 heures

    • mag permalink
      10 février 2011 20:19

      une bonne nouvelle,enfin,tout le monde attends ça depuis si longtemps !!!!
      PLUS DE MORTS!!! STOP
      DEGAGE
      courage aux egyptiens et aux expat lachés par « notre cher » gouvernement

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :