Skip to content

Bahareyya

19 mars 2008

Bahareyya est une oasis à 400 km au Sud Ouest du bahareyya.jpgCaire. Située sur la piste des Quarante jours qui reliait autrefois le Nord au Sud de l’Afrique, Bawati, sa « capitale » est une petite ville de trente mille habitants. On y accède en bus de ligne ou en microbus pour moins de cinq euros et le trajet ne dure que 4 heures, auxquelles il faut quand même rajouter le temps de sortir (ou de rentrer) du Caire. Partant un jeudi soir, c’est deux heures trente qu’il a fallu rajouter au programme…

campement-1.jpg

A l’arrivée (1h30 du mat) notre guide et son 4×4 Toyata (le véhicule unique de la région) nous attendaient heureusement encore et nous sommes partis directement pour un premier campement dans le désert, à une dizaine de km de Bahareyya, tout près d’une petite oasis au bord du désert noir (sahara suda).

oasis-petite.jpg

Le premier enchantement fut le plafond de la chambre : des milliards d’étoiles sont venues s’ajouter à celles que j’avais vues jusque là, sans compter une profusion d’étoiles filantes comme on en voit en plein mois d’août. Certes, il fallait entasser quelques couvertures de poil de chameau sur le duvet pour assister au spectacle mais quel spectacle !

Le soleil s’est levé sur un paysage tout à fait inattendu : la petite oasis en face de nous et, de l’autre côté, le dn3.jpgdésert noir. Celui-ci tient son nom de roches noires (oyde de fer) qui affleurent dans le sable sans que l’on comprennent exactement pourquoi. Les reliefs usés qui se dessinent alors semblent tout droit sortis d’un film de science fiction et on a du mal à croire qu’il sont vraiment naturels. Ces montagnes qui ressemblent à des volcans sont d’autant plus étonnantes qu’elles recèlent une variété de minerais et de cristaux incroyables : sur la route de al-Farafra, (l’oasis qui se trouve à 150 km au Sud), on trocristaux3.jpguve une Montagne de cristal entièrement constituée ou presque de cristaux de quartz.

Le coin est donc un paradis pour le géologue, en herbe ou confirmé. Mais si on est un accroc de la momie, on peut aussi trouver son bonheur. A Bahareyya les antiquités égyptiennes en ont exhumé récemment (99) environ 200, en bois doré. Il en resterait plus de dix mille dans le sol. On peut aussi visiter des tombeaux datant de la XVIeme dynastie, (restaurés à la hussarde) et un temple d’Alexandre, du haut duquel on a cette splendide vue sur l’oasis. (à suivre)

Plus de photos en ligne

Publicités
2 commentaires leave one →
  1. Benoît permalink
    23 mars 2008 23:52

    Voyage en… Egypte, voulais-je dire, bien entendu ! Lapsus révélateur : Maroc quand tu nous tiens !!!!

  2. Benoît permalink
    19 mars 2008 22:58

    Le désert noir et le désert blanc égyptiens resteront un des plus grands souvenirs de mon voyage au Maroc… Epoustouflant ! Et caniculaire au mois de juillet !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :