Aller au contenu principal

Un an après

28 janvier 2012

Cet anniversaire aura consacré la fin de l’état de grâce pour le Scaf.

Durant les trois jours de célébration, nombre de manifestants dans toutes les villes d’Egypte, dans tous les quartiers du Caire, ont clamé « A bas le pouvoir militaire ». C’est aussi ce que répète, à longueur de murs, ce pochoir.

Demain, commencent les élections au majlis al-shura (sénat) et tout le monde a hâte que le processus électoral aille à son terme. Lire la suite…

La fête ou la révolution ?

26 janvier 2012

Hier matin sur la place, il y avait ceux qui tenaient à ce que cette journée soit une fête… mais seulement une fête.

A grand renfort de sonos, installées et surveillées par un service d’ordre musclé depuis la veille, à grand renfort de militants qui ont pris possession des lieux très tôt le matin (au moins 9h). Peu de femmes, peu de jeunes et encore moins de révolutionnaires, pas de discussions politiques : des prêches, et des discours lénifiants sur la situation actuelle, une scène sur laquelle trône un grand calicot évoquant l’anniversaire de la révolution et ses réalisations… Lire la suite…

Kazeboon

16 janvier 2012

Kazeboon (« ils mentent ») c’est le nom de la campagne initiée par plusieurs mouvements de jeunes issus de la révolution que j’évoquais dans mon précédent post. Ils ont bien sûr une page Facebook où l’on trouve de nombreuses informations.

Mais partant du principe que tout le monde n’est pas pendu à Facebook ou Tweeter comme Nadine Morano, ils ont décidé de se déplacer dans tous les quartiers et tous les gouvernorats d’Égypte pour informer des crimes de l’armée, de la répression qui continue, pour dénoncer la corruption qui persiste et pour appeler à rejoindre leurs mouvements, notamment le 25 janvier prochain. Leur mot d’ordre est le départ de l’armée du pouvoir au plus tard en juin prochain. Lire la suite…

L’hiver au Caire ?

14 janvier 2012

C’est vrai, il fait très froid cet hiver. Enfin tout est relatif, mais dans la journée, le thermomètre peine à tutoyer les quinze degrés, et dès le soir venu, les pulls et les doudounes, les réchauds et les vins chauds s’imposent.

Mais l’hiver dont les médias français parlent c’est celui qui se serait abattu, après un printemps qu’ils n’avaient pas vu venir, et un été qui n’est jamais arrivé. Là, ils en sont sûrs, tous leurs thermomètres le disent : les pays arabes rentrent dans l’ère glaciaire et Moncef Marzouki doit rendre des comptes : qu’a-t-il fait depuis 30 jours et 30 nuits qu’il a le pouvoir ? Non mais des fois, c’est pas un autocrate en puissance qui va berner nos fins limiers politiques ! Lire la suite…

Un souffle de liberté

1 janvier 2012

La place Tahrir a fêté hier soir sa première nouvelle année. La video de la nuit, en lien ici, s’ouvre sur le cri d’espoir : « pain, liberté, justice sociale ».

Parce qu’il n’y a rien de moins urgent que de conclure une telle année, je me garderai bien de céder à l’exercice convenu des « leçons de 2011 ». Lire la suite…

Le Caire et ses murs

28 décembre 2011
tags: ,

Il ne s’agit pas d’un reportage sur les remparts fatimides mais de quelques images prises lors d’un petit tour de centre ville datant du 23 décembre. Il faut dire que le paysage urbain a subi de sérieuses modifications.

La rue Mohamed Mahmud où se sont déroulés les violents combats entre le 19 et le 22 novembre, est fermée par un monumental mur. L’objectif déclaré de cette construction était de protéger le Ministère de l’Intérieur, qui est pourtant à plusieurs rues de là. En lettres rouges, sur les énormes blocs que viennent observer des jeunes en promenade dans cette artère qui ne mène plus nulle part : « La liberté viendra, c’est sûr ». Lire la suite…

Femmes d’Egypte : la ligne rouge !

20 décembre 2011

« Benât masr, khat ahmar » : mot à mot « filles d’Egypte, la ligne rouge ! ».

L’après midi avait commencé par un rassemblement devant le syndicat des journalistes, là où cette nuit déjà, des manifestants appelaient à se soulever contre les violences de l’armée.

Pendant ce temps, sur la place Tahrir, partiellement ouverte au trafic, des groupes se rassemblaient pour discuter, échanger les récits des derniers événements. Lire la suite…

Coup de force

17 décembre 2011

Samedi : 13h. Atmosphère insurrectionnelle au centre ville. La place Tahrir est entièrement encerclée de cordons de la police militaire, et de la sécurité centrale. Au loin, depuis la rue Talaat Harb, on voit rutiler les casques militaires et en toile de fond, une épaisse fumée noire provenant des tentes qui étaient plantées sur le rond point (essentiellement les familles des blessés de la révolution). Les militaires les ont incendiées et ont roué de coups leurs habitants. Lire la suite…

Deux nouvelles

10 décembre 2011

Eh oui, la bonne, et la mauvaise !

Je me dépêche d’annoncer la bonne, qui a été noyée dans un fatras d’informations mondiales, plus désolantes les unes que les autres. Elle mérite pourtant qu’on s’y attarde quelque peu. Le deuxième tour des élections législatives qui vient de s’achever, certes pour seulement le tiers des gouvernorats d’Egypte, a été marqué par un échec cuisant pour les salafistes, au Caire notamment. Certes, les bureaux de vote situés dans les pays du Golfe ont atténué l’effet… Certes, c’est souvent au profit des Frères musulmans que le report s’est produit (80 sièges obtenus sur les 168 en jeu au total). Mais ne boudons pas notre plaisir. Lire la suite…

On continue !

3 décembre 2011

C’est ainsi que l’on peut traduire ce pochoir des Jeunes du 6 avril qui se répand sur les murs de la ville « mustamirrûn« , (ils continuent).

Ce lendemain d’élections peut apparaître désolant : il n’est pourtant que la traduction d’une réalité égyptienne connue depuis longtemps. Les partis islamistes qui raflent la mise ne sont pas nés d’hier et ont à leur acquis, des années d’action sociale et de lutte contre l’oppression. Lire la suite…