Skip to content

Le 15 janvier Tunis l’a fait, le 25 c’est Masr

25 janvier 2011

Le Caire, 25/01, 19h : Ce n’est pas une, mais de nombreuses manifestations  qui se déroulent en ce moment au Caire, impossible de les dénombrer. Malgré les interdits et les menaces diffusées depuis plusieurs jours, les mises en garde du pape Chenouda et celles d’al-Azhar, les égyptiens sont massivement descendus dans la rue aujourd’hui, crier leur volonté de changement.

Non à la misère, non au chômage, non à la torture

Le cortège qui est parti de la rue Ramses, vers 15h au niveau de la rue Abd el Hameed Said n’avait rien de vraiment organisé. Les slogans s’inventaient visiblement sur place « Justice, justice ! », « Non à la pauvreté, non au chômage, non à la torture », « Hosny, Gamal, c’est non ! », « Et un, et deux, c’est le peuple d’Égypte ! » (allusion à la Tunisie) « Unité du peuple égyptien! » (en écho, sans doute, aux récents événements chrétiens/musulmans). Le cortège a réussi à forcer le cordon de policiers qui lui barrait l’accès à l’arrière de la place Tahareer (place de la Libération, point névralgique du centre ville).
video ici
500 personnes se sont retrouvées sur la place très hésitants sur la marche à suivre, hélant les habitants des alentours et les badauds.  Puis ceux qui étaient partis de Mohendissine ont rejoint le rassemblement, acclamés par la foule. Vers 15h30 les effectifs avaient largement triplé. Un canon à eau parti du Mogamma, le

Canon à eau sur la place Tahareer

bâtiment administratif du fond de la place a traversé la foule à vive allure. Sur le toit du véhicule, un jeune a tenté d’obstruer le canon pendant qu’un flic en civil le prenait à bras le corps. Les deux hommes sont tombés dans la foule, alors que le camion poursuivait sa route.

Le cortège s’est avancé ensuite vers la place où des manifestants affluaient de toute part. Il s’est mis à grossir de façon exponentielle et la place s’est vite retrouvée noire de monde. Vers 16h la police plutôt affolée qu’agressive, a commencé à tirer des bombes lacrymogènes, sans même prendre le temps de regarder d’où venait le vent… Les policiers en larmes couraient dans tous les sens, tout autant que les manifestants.
video ici
Depuis on assiste à des dispersions provisoires, suivies de nouveaux rassemblements. Actuellement je me suis réfugiée dans un bar près de la cour suprême de justice, où un autre rassemblement (inférieur en nombre aux

Lacrymogènes sous vents contraires

policiers) se tient.

video là

Quelque soit l’issue, le pari auquel on n’osait croire ici, celui des « jeunes du 6 avril »(voir ancien billet), du mouvement Kefaya (ça suffit), du mouvement pour le changement (de Mohamed el-Baraday) et de divers syndicats est réussi au delà de toute espérance. Jamais, depuis trois ans et demi, je n’ai vu de telles manifestations !

Ce mouvement est est outre, d’une très grande  diversité sociale et on croisait cet après-midi aussi bien des jeunes de quartiers populaires, que des hommes en costumes, des femmes « en cheveux » ou femmes voilées.

La puissance de cette « Journée de la colère » fera date.

Post scriptum, post minuit : des milliers de manifestants sont encore sur la place Tahareer. Entièrement cernée par des policiers, des canons à eau postés dans chacune des rues d’accès, le rassemblement est toujours aussi impressionnant de calme et de détermination. Les allocutions s’enchaînent, entrecoupées de « liberté, liberté » et de « dehors Hosny, dehors Gamal ».

Rendez-vous semble pris pour demain midi…

4 commentaires leave one →
  1. josiane permalink
    26 janvier 2011 11:58

    j’y étais entre 18 h et 23h !impressionnant !mais a mon avis pas encore la veille du grand soir !
    a suivre !!!

  2. conchita permalink
    26 janvier 2011 0:20

    Sylvie, merci de tes précieuses informations et commentaires. Fais attention à toi qd même!On espère tous que ça réussisse en EGYPTE aussi.
    Bises

  3. Cdrhum permalink
    25 janvier 2011 23:53

    Merci Sylvie et chapeau bas pour ton « boulot ». Pour qui suit ton blog, pas tellement de surprises sur ce qui se passe, n’est-ce pas.
    Sarkozy et autres amis de l’Internationale Socialiste tremblent ? Eh oui ! Les peuples ne se contentent même plus de « dégager » les dictatures mais ils veulent ausi en finir avec le capitalisme…
    Prends soin de toi…

Trackbacks

  1. Tweets that mention Le 15 janvier Tunis l’a fait, le 25 c’est Masr « SN -- Topsy.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :