Skip to content

jour de grève et de colère (suite)

7 avril 2009

Ce sera bref car l’affaire ressemble au premier abord à un non évènement. Peu de grèves, de nombreuses manifestations mais qui ont rassemblé peu de monde semble-t-il. Difficile de conclure pourtant, comme l’ont fait les journaux gouvernementaux, à un bide total : la colère était bien là et la mobilisation de nombreuses catégories sociales, partout dans le pays en témoignent.

Le rassemblement qui se déroulait sous mes fenêtres, 6-avrildevant le syndicat des journalistes, était entouré d’un impressionnant cordon de police. Les slogans étaient pour l’essentiel, anti-gouvernementaux.

Ce qui a le plus caractérisé la journée c’est le déploiement massif des forces de l’ordre dans les universités, et les rues des principales villes du pays. Les journalistes du Dustur ont compté 12 camions blindés sur la place Ramsès (près de la gare), 10 sur la place Talaat Harb. …Ceux du Badyl ont compté eux 35 arrestations à travers 8 gouvernorats où des manifestations se sont déroulées.

6-avril-21La revendication de porter le salaire minimum de 170 LE à 1200 n’est peut-être pas prête d’aboutir. Comme celles sur l’abolition de l’état d’urgence et pour la liberté d’expression. Mais elles n’en sont pas moins fondamentalement légitimes. Et il est peut-être risqué de ne parier que sur la peur pour les étouffer.

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :