Skip to content

la canne, le grillon, les lions et les pharaons

11 février 2008

Au Grillon la télé est au-dessus de la porte d'entrée.Le Grillon est un des rares restaurants du Caire (hormis ceux des hotels de luxe) où l’on peut à la fois fumer une chicha et boire une bière. Repéré comme un bar de révolutionnaires, j’y ai même rencontré il y a quelques jours un couple de touristes espagnols, très sympas, socialistes, qui avaient lu dans leur guide qu’ils pouvaient venir manger là en compagnie de socialistes égyptiens. Cela a été l’occasion d’évoquer le chapitre « repression » qui visiblement manquait à leur guide.

Et la canne alors ? En fait ça s’écrit la CAN et ça veut dire coupe d’Afrique des Nations. J’ai mis du temps à comprendre ces dernières semaines, pourquoi ce nom de volatile revenait tant dans les conversations. Faut dire que le foot, ça n’a jamais été mon truc et comme Abu l-Barakat n’en faisait pas, je suis encore moins dans le coup qu’avant.

Et c'est le but !!!Les lions quant à eux, sont les formidables footballeurs du Cameroun (je fais attention à ce que j’écris car mon beau-frère et ma nièce pourraient lire). Mais ils ont beau être très très forts, ils ont été obligés de s’incliner devant les dieux du foot, les seigneurs de la balle, les champions du drible et de la passe : bref, les Pharaons, admirable équipe d’Egypte qui remporte pour la 6ème fois je crois, le trophée dont rêve toute l’Afrique.

Le tout se passait au Ghana, finissait par une délirante cérémonie de tambours et de danses, et était retransmis partout en Egypte. Pas un bar qui ne soit envahi de supporters, les chaises débordant souvent sur les trottoirs. Depuis mon bureau où je travaillais, je pouvais aisément suivre tous les commentaires qui émanaient des TV de ma rue où l’on suivait le match en groupes, sur le trottoir où dans les appartements fenêtres ouvertes.

Du coup quand Dara -ma prof d’arabe- m’a invitée à la rejoindre au Grillon je me suis dit que, tant qu’à en avoir plein les oreilles, autant partager ce moment avec les égyptiens. Et ce fut une soirée, que dis-je, une nuit, délirante ! Y a pas à dire, ces égyptiens ont un sens de la fête assez phénoménal.

2 commentaires leave one →
  1. Benoît permalink
    17 février 2008 23:13

    Je peux témoigner que la quasi-totalité des Marocains a soutenu les Egyptiens dans cette CAN qui nous a tenu en haleine pendant quelques jours, même si l’équipe du Maroc (les Lions de l’Atlas) a rapidement été éliminée…

  2. 11 février 2008 16:24

    Eh Ben !
    Même en Egypte, alors, on se mobilise plus sur le foot que la démocratie (par exemple…)
    Ah La La ! Où va la France-Afrique, ma bonne dame ? !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :