Skip to content

force de travail à vendre

14 janvier 2008

for-sale.jpgOutils fournis, ils espèrent un éventuel employeur.

Terrassiers, maçons, manoeuvres, ils attendent dès le matin et parfois jusqu’au soir, une embauche à la journée, comme ici à Midan Gueïch.

Avec un prix de journée aux alentours de 10 guinées (à peine deux euros) il y a de quoi faire rêver les Sarkosy’s brothers, non ? Et si la mondialisation continue de faire tourner la roue de l’histoire à l’envers, la grande braderie de la force de travail a de l’avenir.

Advertisements
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :