Skip to content

avis de fêtes

18 décembre 2007

Circuler dans les rues du Caire est une aventure de tous les instants. vache.jpgSur la chaussée, la circulation est étourdissante de klaxons, de cris, et vrombissements : la ville n’est plus ces derniers jours, qu’un seul et immense embouteillage.

Sur les trottoirs, de nouveaux habitants ont pris place, certes pour une durée limitée : génisses et moutons moutons.jpgs’entassent en prévision de la grande boucherie de mercredi. Vingt millions d’habitants qui préparent leur repas de fête ça ne s’improvise pas, même s’ils seront loin de manger tous de la viande. Celle de qualité se vend aujourd’hui 60 LE/kg, un prix totalement inaccessible à bon nombre d’égyptiens (qui gagnent, rappelons-le, en moyenne 500 LE/mois).veille-aid.jpg

Mercredi c’est l’aïd, la grande : une incroyable frénésie s’est encore emparée de tous les égyptiens qui courent dans tous les sens à la recherche de nourriture, de vêtements, de cadeaux…

Des milliers de livreurs s’arrêtent en double file. On marche sur la route, entre les voitures, les cartons, les ballots, … où on peut, et on ne trouve plus un taxi. Cette ville est décidément dans la démesure.

Advertisements
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :