Skip to content

matins d’automne

29 octobre 2007

Depuis deux semaines, les matins sont très brumeux sur Le Caire.

C’est l’automne.brume.jpg

Le phénomène n’a pourtant rien à voir avec la saturation d’air humide dans la vallée de la Garonne, qui, à la même saison, fait le bonheur du botrytis et annonce le nôtre. Il suffit pour s’en convaincre, d’ouvrir sa fenêtre au petit matin : l’effet sur les bronches est sans conteste différent*.

Durant tout l’automne, les paysans des alentours du Caire brûlent la paille de leur riz. Il y aurait quelques 3,5 millions de tonnes de paille à brûler. Une fumée âcre et dense envahit alors la ville, alors même que ces feux sont interdits. Mais faute de centres de recyclage de ces pailles, les paysans n’ont pas d’autre solution que de braver l’interdit.

Le phénomène est pourtant ancien et il aurait déjà coûté son poste à la précédente ministre de l’Environnement (si, si, il y en a un en Egypte aussi !). Le ministre actuel se déplace pourtant à grand renfort de media pour aller inaugurer des compresseurs de paille et des centres d’incinération mais on en serait, dans le meilleur des cas, au quart de l’équipement nécessaire pour éradiquer le phénomène.

Les matins d’automne n’ont pas fini d’être brumeux au Caire.

* l’effet sur le paysage est tout aussi radical. On peut comparer cette photo à celle du 17 septembre : le Muqqatam a disparu !

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :