Skip to content

la route

18 octobre 2007
tags:

La route qui descend vers le Sud à partir de Za’afarâna jusqu’à Hurghada est une autoroute et c’est appréciable, car il y a 300 km plutôt monochromes à se taper.

A droite : le désertdroite.jpgdroite2.jpg

A gauche : la mer gauche.jpggauche-2.jpg

Autant dire qu’il vaut mieux traverser ce paysage minimaliste avec un ou deux cafés bien serrés dans le buffet, d’autant que curieusement, alors qu’on peut rouler au Caire à 150 km/h en grillant tous les feux rouges à la barbe des flics et sans encombre, cette route-là est limitée à 90 km/h avec radars et menace de prune à 300 euros pièce !

Heureusement, lorsqu’on traverse les deux ou trois stations balnéaires qui s’égrennent sur la route, on peut jouir d’un grand moment de bonheur architectural :

porto-sokhna.jpgsokhna.jpghurghada.jpg

Affligeant, isn’t it ? C’est presque aussi moche que la Grande Motte.

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :