Skip to content

démocratie égyptienne

10 septembre 2007

Groppi est un excellent pâtissier de la place Talaat Harb, au centre du Caire. Au dessus de chez Groppi, il y a le bureau de l’avocat Ayman Nour et de sa femme. Celle-ci a pris samedi soir son megaphone pour rappeler l’existence de son époux à qui voulait l’entendre (peu de monde et ceux qui comme moi, voulaient écouter les détails étaient gentiment invités par des flics en civil ou en costume, à passer chemin).

manif2.jpg

En effet, Ayman Nour est en prison depuis 2005 au motif qu’il aurait « falsifié les signatures » qui lui ont permis de se présenter (et de faire un résultat sans doute inquiétant pour Moubarak) aux élections présidentielles. Le motif officiel ne trompe aucune organisation des droits de l’homme, par contre il trouble de nombreux égyptiens qui « préfèrent y croire ». C’est pourquoi le déploiement de cars de policiers sur la place semblait quelque peu dérisoire. Mais il est peut être toujours bon de rappeler au peuple qui a le pouvoir…

manif1.jpg

Rebondissement hier : un des co-accusés de Ayman Nour, celui qui aurait concrètement falsifié les dites signatures, s’est pendu en prison. Si, si, on vous assure, il s’est vraiment pendu lui-même, d’ailleurs il n’avait pas le moral, il avait vu un psy la semaine dernière…

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :